Cités Unies France – Site Web de la coopération décentralisée
Le portail de la coopération décentralisée
Le groupe-pays Mali existe depuis 1988 et rassemble plus d’une centaine de collectivités françaises, de tous les niveaux : communes, structures intercommunales, conseils généraux et conseils (...) Présentation du groupe
Accueil Discussions Publications

Création

Le groupe-pays Mali existe depuis 1988 et rassemble plus d’une centaine de collectivités françaises, de tous les niveaux : communes, structures intercommunales, conseils généraux et conseils régionaux. Le groupe-pays se réunit une à deux fois par an. A partir du coup d’Etat du 22 mars 2012, les réunions ont été plus fréquentes, élargies aux autres groupes-pays sahéliens.

Evènements marquants

Depuis les premières Assises de la coopération décentralisée franco-malienne en 1993, le groupe-pays Mali a vécu plusieurs moments forts, parmi lesquels :
• une évaluation de la coopération franco-malienne (MEAE, 2002-2003) ;
• la participation, à plusieurs reprises, aux journées nationales des communes du Mali, organisées par l’Association des Municipalités du Mali avec l’appui de l’Etat malien et de ses partenaires en appui à la décentralisation ;
• la co-organisation des Assises de la coopération décentralisée franco-malienne, à Bamako (décembre 2008 et décembre 2011).

Un groupe de travail sur la santé, réunissant collectivités territoriales et organisations de solidarité internationale françaises autour du programme concerté santé Mali, avait été créé en 2000. Clos en 2009, le groupe de travail a contribué à l’élaboration de l’étude CUF - ACTED : « Coopération décentralisée et santé en Afrique de l’Ouest et à Madagascar » (2012).

Faisant suite au coup d’Etat militaire du 22 mars 2012 et à la crise politique, économique et sociale qui a suivi, CUF et les membres du groupe-pays se sont fortement mobilisés, par :
- la mise en place par Cités Unies France d’un fonds de solidarité des collectivités françaises pour le Mali dont les orientations s’inscrivent dans le cadre du plan d’actions des associations nationales de collectivités maliennes. Pour amplifier la portée de ce fonds, le MEAE y a contribué par un doublement en 2013 du montant collecté ; les activités menées feront l’objet d’une capitalisation ;
- la participation au forum des collectivités locales sur la gestion de crise au Mali, sur le thème : « Une décentralisation immédiate et intégrale pour la sortie de crise », à Bamako (novembre 2012) ;
- dans le cadre du Sommet Africités 2012, l’élaboration d’une déclaration en soutien au peuple malien (décembre 2012) ;
-  la rencontre des collectivités territoriales pour la paix et le développement du Mali, co-organisée par Cité Unies France, le conseil régional Rhône Alpes, le MEAE, à Lyon (19 mars 2013) ;
- la conférence des donateurs pour le développement du Mali, à Bruxelles (15 mai 2013). Les collectivités territoriales maliennes étaient représentées par Boubacar Bah, président de l’Association des Municipalités du Mali ;
- le recensement des initiatives de l’ensemble des acteurs de la coopération décentralisée franco-malienne en France depuis le 22 mars 2012 ;
- une mission dans les camps de réfugiés au Burkina Faso et de déplacés au Mali, du 6 au 9 juin 2012 ;
- l’organisation de la table ronde du 21 oct. 2015, Paris, Conseil régional d’Île-de-France : « Les collectivités locales et la paix au Mali », en présence des représentants nationaux des collectivités du Mali ; du gouvernement malien ; de la Plateforme et de la CMA (Mali), du MEAE, de partenaires techniques et financiers, de collectivités européennes. Evénement organisé sur proposition de la représentation française auprès de l’OCDE, en amont de la « Conférence internationale pour la relance économique et le développement du Mali », 22 octobre 2015.

Toutes ces actions ont participé au plaidoyer porté par le groupe-pays Mali pour la prise en compte des collectivités maliennes dans la gestion de la crise.

Le programme fédérateur conjoint CUF - MEAE

Concentré en 2012-2013 sur l’adaptation nécessaire des partenariats, ce plaidoyer a ensuite été associé via le MEAE et les APL maliennes, à la mise en oeuvre du volet décentralisation de « l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger ».

Le programme fédérateur élaboré en 2015, conjointement avec le Centre de Crise et de Soutien/Mission pour la Stabilisation, la Délégation pour l’Action Extérieure des Collectivités Territoriales et l’Ambassade de France à Bamako, proposait de mobiliser l’expertise des collectivités françaises, en s’appuyant sur les partenariats de coopération décentralisée et sur une représentation de CUF à Bamako. Le bureau de cette représentation a été opérationnel de 2016 à 2017 ; il a notamment permis la création d’un réseau des coordonnateurs de la coopération décentralisée, la redynamisation de plusieurs partenariats, et un appui aux directeurs d’Agences de Développement Régional, sous la forme d’un séjour d’immersion au sein de collectivités françaises.

Le programme a fait l’objet d’une évaluation, dont les recommandations ont contribué à l’émergence d’une dynamique Sahel initiée par CUF.

Actualités

En concertation avec les groupes-pays concernés et les associations de pouvoirs locaux du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad, un groupe de travail « Task Force Sahel » a été mis en place en mai 2018, à l’issue de l’Assemblée générale de Cités Unies France.

Dans le cadre de cette dynamique Sahel et de sa prise en compte dans la feuille de route de la Commission nationale de la coopération décentralisée du MEAE, le groupe-pays Mali co-organise les Premières Assises Sahéliennes de la Coopération Décentralisée,
à Poitiers, les 10 et 11 octobre 2019.

Actualités

Fonds de solidarité post-Covid 19 en Afrique, point d’étape : Avril 2021
Ateliers croisés géographiques et thématiques : Sahel - le 30 mars + le 13 avril + le 23 avril 2021
Fonds de solidarité post-Covid-19 en Afrique